Le collectif
 Qui sommes-nous ?
 Deux tours, un seul combat
 Levallois c'est nous… Tous!
 Remise de la pétition
 Fin de l'Enquête Publique
 Rapport publié
 Où en sommes-nous ?
 Pour comprendre
 Les vidéos
 Documentation
 Calculs d'ombres
 Révolution Totale !
 Calcul de perspective
 Pour décrypter
 Info Levallois Spécial PLU
 Images officielles
 Etude scientifique ?
 Qui veut tromper qui ?
 Nouvelle mouture du PLU
 Une rénovation réussie!
 Une rénovation à rénover
 Du bouleau pour les levalloisiens
 Expertise
 Un Cheikh en bois
 Terrains Fiat, c'est pas fait
 Pour agir
 Nous contacter
 Le 92 se bouge
 Les collectifs du 92
 Echec aux tours à Clichy
 A Rueil c'est pareil
 Que font les politiques?
 En vert et contre tours
 Des engagements durables?
 La presse en parle
 Le Parisien - 18/3/13
 Capital - 8/12
 Le Parisien - 21/2/12
 Les Echos - 19/10/11
 19-20 France 3 - 27/9/11
 Le Parisien - 27/9/11
 Bati Actu - 27/9/11
 La Vie Immo - 27/9/11
 Le Parisien - 13/9/11
 Le Parisien - 27/5/11
 Deux tours, un seul combat !
Le projet de la tour Baudin a immédiatement mobilisé les riverains.
Celui de la gare Clichy-Levallois est malheureusement souvent perçu comme moins «grave» par trop de Levalloisiens.
Ne nous voilons pas la face, le prix de l'immobilier dans le quartier Baudin est supérieur à celui pratiqué aux frontières de Clichy.
Beaucoup de copropriétaires côté Neuilly s'inquiètent, à juste titre, que les nuisances de «leur» gratte-ciel se traduisent par une dévaluation de biens immobiliers chèrement acquis.
Ce sentiment, s'il est justifié et légitime, ne doit pas nous faire perdre de vue qu'il est partagé des deux côtés de la ville et que les deux dossiers sont indissociables.

- Les deux projets nous sont tombés dessus sans qu'on nous ait demandé notre avis et en les dissimulant autant que faire se pouvait. Ni l'un, ni l'autre n'ont été validés par un quelconque procédé démocratique (vote, référendum). La tour de la gare n'est pas plus acceptable que l'autre.

- Les deux projets entraîneront des augmentations de trafic. Les véhicules qui remonteront la rue Victor Hugo le matin, participeront à l'augmentation du trafic de la rue Anatole France le soir, il faut bien que les gens rentrent chez eux après leur travail. Cela s'applique également dans le sens Banlieue-Paris.

- Les ombres portées de la tour de la gare se coucheront sur Levallois le matin aussi sûrement que celles de la tour Baudin le feront le soir. La tour de la gare sera la plus haute (le PLU lui autorise la hauteur de 190 mètres). Son ombre s'étendra d'Est en Ouest. Même le document approximatif de la mairie sur l'impact annuel des ombres vous montre des ombres qui touchent Neuilly et qui ne peuvent êtres dues à la tour Baudin, ce sont donc bien celles de la tour de la gare.

- Les terrains de la gare appartiennent à la SNCF, leur vente ne va apporter à la ville que sept millions d'Euros, à quoi bon abîmer notre cadre de vie pour une somme aussi dérisoire. La rénovation souhaitable du quartier ne passe pas nécessairement par un gratte-ciel.

Pour achever de vous convaincre, il vous suffira de passer par la rue du président Wilson pour constater que la population n'est pas différente de celle de l'autre côté.
De beaux ensembles y ont été réalisés et le prix au mètre carré des habitations, même s'il reste inférieur en moyenne, reste dans la fourchette haute de la région.
S'il reste un espace plus populaire, avec davantage de logements locatifs et des habitations privées souvent plus modestes, il n'est pas pour autant assimilable à une de ces cités dortoirs dont se délectent si facilement les médias.
Une partie de notre collectif vit ou a vécu près de la gare et peut témoigner de la qualité de vie de ce quartier et de l'attachement que lui portent ses habitants.

Pour autant, la mobilisation contre la tour de la gare, si elle est moins visible, existe bel et bien. Nous invitons tous ceux qui hésitent à se manifester selon la manière qui leur convient et à se servir de leur liberté d'expression.

Laisser bâtir un premier gratte-ciel à Levallois, c'est ouvrir la boîte de Pandore, qu'on le construise côté Clichy ou côté Neuilly.
Refuser les deux en bloc sera notre meilleure garantie de ne plus jamais avoir à nous mobiliser contre de tels projets.
Un pour tous
Tous ensemble
 Archives
 Le projet contesté